tabac: un fléau

le tabac c’est pire que le médiator et les farines animales… et pourtant


Le tabac c’est pire que le médiator et les farines animales responsables de l’encéphalopathie spongiforme …

 

le 6 février 2011 ,Jacques Attali rédigeait un article sur son blog:
« Le scandale du Médiator, au cœur d’un nœud de conflits d’intérêt, est exemplaire d’une  inquiétante dérive de notre système de santé.  Il  a déjà eu  deux  effets positifs en  conduisant   à  mieux  surveiller une   longue liste de médicaments aux effets secondaires incertains et à mieux  contrôler les relations entre les experts qui autorisent la mise sur le marché de   médicaments  et les  laboratoires   qui les produisent… Mais, ce qui est ahurissant, c’est que personne, absolument personne,  ne se demande pourquoi on ne traite pas avec la même sévérité un produit totalement inutile, à la nocivité   aujourd’hui avérée,  consommé  chaque jour par 1, 3 milliards de personnes dans le monde et qui fait  chaque année 5 millions de morts,   soit plus que le sida et le paludisme réunis. »  La consommation de ce  produit entraine d’immenses dépenses de santé et réduit partout la  productivité des entreprises qui doivent laisser à leurs employés des pauses pour s’empoisonner en toute légalité. Et pourtant, on le laisse  produire et    vendre partout dans le monde. Et presque partout,  faire de la publicité.

Ce produit, c’est le tabac.   5500 milliards de cigarettes sont fumées chaque  année. Une personne en meurt toutes les six secondes. Il est une des principales causes dans  6 des 8 principales formes de mortalité.   Il a tué 100 millions de personnes au 20ème siècle, soit le double de la deuxième guerre mondiale. A ce rythme, selon l’OMS, il en tuera 1 milliard au 21ème siècle. « … « Tout est clair désormais : il  faut interdire la production, la distribution et la consommation de  tabac.     On remettrait en cause quelques emplois ; les Etats perdraient quelques recettes ; on encouragerait pour un temps le marché noir ; on devrait faire quelques  dépenses pour désintoxiquer ceux qui le sont.   Mais on gagnerait tant en qualité  et  en espérance de vie que le bilan, même économique,  serait  évidemment  partout positif. » j@attali.com

Aujourd’hui, plus de 2 ans plus tard, rien pourtant n’a vraiment changé… mieux, on découvre que l’industrie du tabac et ses puissants lobbies finance Interpol. c’est Slate qui soulçve le voile, et explqiue dans un article détonnant comment Depuis 2012, Interpol est sponsorisé par le premier fabricant de cigarettes au monde, Philip Morris. Un conflit d’intérêts qui enfreint la Convention-cadre antitabac de l’OMS, alors que l’industrie continue d’alimenter la contrebande mondiale de cigarettes.

Selon les informations du site, « le 12 novembre 2012, à Séoul, en Corée du Sud. parues dans Lyon Capitale et Die Zeit, plus de 140 Etats, signataires de la Convention-cadre antitabac de l’OMS, découvrent avec stupeur un accord financier entre Interpol et Philip Morris, numéro un mondial du tabac. Un don de 15 millions d’euros sur 3 ans pour lutter contre le trafic illégal de cigarettes. La demande d’Interpol pour accéder au statut d’observateur à la Convention de l’OMS est alors reportée en 2014″  Et d’insister : » Pour Thomas Zeltner, surnommé le «Tobacco Taliban» par les lobbyistes du tabac, l’influence de l’industrie sur la chaîne de contrôle, sur le travail de police d’Interpol, reste très dangereuse: L’un des buts de l’industrie du tabac est l’information gathering, pouvoir “rassembler des informations”. Tu prends vingt cafés, et à la fin, c’est comme un puzzle. On l’a vu avec les Tobacco Documents. Chaque mini-entretien provoque une note qui part directement à la centrale.» »

pour se convaincre de la nocivité des cigarettes,  une expérience pour voir les effets du tabac a été réalisée en mettant en place un système permettant de griller 400 cigarettes, soit seulement 20 paquets, tout en récupérant les saletés aspirées. Le résultat n’est pas joli à voir !

Le médiator: la procédure d’indemnisation a été intentée par 7 500 victimes exposées au Mediator  et la pire projection parlerait de 100 000 victimes en tout.

Pour le scandale du sang contaminé on parle de 297 victimes
L’amiante elle aurait été responsable de 35 000 décès entre 1965 et 1995 en France, et pourrait causer de 65 000 décès à 100 000 décès entre 2005 et 2025–2030.

La maladie de la vache folle, l’ Encéphalopathie spongiforme bovine quant à elle aurait causé à ce jour… 204 décès humains entre 1986 et les années 2000. Infectant plus de 190 000 animaux, sans compter ceux qui n’auraient pas été diagnostiqués, cette épidémie trouve son origine dans l’utilisation pour l’alimentation des bovins de farines animales, obtenues à partir de parties non consommées des carcasses bovines et de cadavres d’animaux. L’épidémie a pris une tournure particulière quand les scientifiques se sont aperçus en 1996 de la possibilité de transmission de la maladie à l’homme par le biais de la consommation de produits carnés.

La campagne d’abattage a été particulièrement impressionnante au Royaume-Uni. En effet, suite à l’interdiction qui y est faite de consommer les bovins de plus de 30 mois (âge auquel les animaux sont susceptibles de développer la maladie). À la fin de l’année 1998, ce sont plus de 2,4 millions de bovins qui ont été abattus au Royaume-Uni.

En France, la tactique des diagnostics au cas par cas pour les animaux de plus de 24 mois a permis d’éviter une tuerie d’une telle ampleur. Mais les abattages ont, malgré tout, été courants.

Mais contre le tabac, qui reste la première cause de mortalité en France, rien n’est fait. et pourtant:

1 cigarette en moins équivaut à 11 minutes de vie supplémentaire

  • Près de 50% des personnes âgées de 18 à 34 ans fument.
  • 37% des adolescents de 11 à 15 ans fumeurs estiment ne pas pouvoir se passer de cigarette.
  • Remontée du nombre de fumeurs en France

    Après avoir fléchit jusqu’en 2005 à 31,4%, la proportion de fumeurs adultes est remontée 34% en 2012 avec une proportion de femmes qui tend à se rapprocher de celles des hommes.

Arrêter de fumer

  • 10% des fumeurs ont réussit à arrêter de fumer au cours de ces 3 dernières années.
  • 75% des fumeurs ont tenté d’arrêter pendant 8 jours.
  • Seuls 3 à 5 % des fumeurs qui ont essayé d’arrêter de fumer sans aucune aide réussissent à passer le cap des 12 mois.

Espérance de vie

L’espérance de vie d’un fumeur est augmentée de 9 ans si l’arrêt du tabac survient à 40 ans.

L’espérance de vie d’un fumeur est augmentée de 6 ans si l’arrêt du tabac s’effectue à 50 ans ; elle est de 3 ans si cet arrêt survient à 60 ans.