tabac = mort

mourir juste  pour enrichir les multinationales du tabac

Prohibition 26/05/2012 à 11h13

5 millions de morts par an : faut-il interdire le tabac ?

sur Rue 89, le site du nouvel Observateur, la journaliste et médecin Martine Perez demande la prohibition de la cigarette, qui tue davantage que le sida, le Mediator ou la catastrophe de Fukushima.

La rédactrice en chef des pages santé du Figaro prône une prohibition du tabac, une idée déjà suggérée par Jacques Attali. Le principal argument : c’est le fléau le plus mortel de l’époque, et toutes les politiques actuelles sont inefficaces à le vaincre. Le tabac tue 5 millions de personnes dans le monde chaque année, dont 60 000 en France, soit « le crash d’un avion de ligne sur notre territoire chaque jour ». Il a fait « 100 millions de morts au XXe siècle », plus que le sida et le paludisme réunis, et « pourrait faire 1 milliard de morts au XXIe siècle ».

Les « documents internes » de l’industrie du tabac : de quoi s’agit-il ?

En 1998, six millions de documents secrets, représentant plus de 35 millions de pages, ont été rendus publics, mettant ainsi à jour tout ce que neuf compagnies de tabac savaient sur la dangerosité de leurs produits, quand elles l’ont su et tout ce qu’elles ont fait pour le dissimuler. Ces documents provenaient de sept compagnies de tabac (de Philip Morris, de R.J. Reynolds Tobacco Company, de Brown & Williamson Tobacco Corporation, de British American Tobacco Industries, de Lorillard Tobacco Company, de l’American Tobacco Company, du groupe Liggett,) et deux organisations qui leur sont affiliées (le Tobacco Institute et le Center for Tobacco Research).

Ces documents internes secrets peuvent également éclairer le public au travers de leur publication dans des journaux, revues, à la télévision, voire dans des films, comme cela été le cas dans le film Révélation, ou le film de Nadia Collot, « Tabac, la conspiration », pour montrer ce que les compagnies de tabac savaient à propos de leurs produits et toutes leurs démarches destinées à dissimuler ces dangers.

Des documents « arrachés » à l’industrie suite à des actions en justice pour fraude 

 Au cours des décennies 1990 et 2000, des dizaines de procédures ont été intentées par des fumeurs ou leur famille, dans différents états des Etats-Unis, à l’encontre de fabricants de tabac américains. Les plaignants affirmaient que les compagnies de tabac s’étaient rendues coupables de « négligences » en fabriquant un produit dangereux, alors même qu’elles savaient que ce produit était toxique, tout en n’alertant pas le public, voire même en niant publiquement tout danger.

On peut trouver en ligne ( en anglais)  tous ces documents en consultation ici

Tant de mensonges et de froide détermination glace le sang. pour le  » best of »

Marketing to Youth marketing pour la jeunesse: les jeunes adultes sont la première source de renouvellement de fumeurs adultes: moins de 31% de ceux ci ont commencé à fumer près 18 ans.

on reserver cette M aux enfants aux pauvres aux blacks et aux stupides
Marketing to Special Populations marketing pour les populations « spéciales »
Marketing to Women marketing pour les femmes: une cigarette qui permet de maigrir et de maîtriser son poids
Secondhand Smoke  les fumeurs et leur entourage
Tobacco and Health le tabac et la santé

In 1998, six million once secret documents from seven cigarette manufacturers doing business in the US became available  to the public as a result of legal action. There were documents from 7 cigarette manufacturers and two affi liated organizations:
Philip Morris Incorporated, R.J. Reynolds Tobacco Company, Brown & Williamson Tobacco Corporation, British American Tobacco  Industries, Lorillard Tobacco Company, the American Tobacco Company, the Liggett Group, the Tobacco Institute and the Council  for Tobacco Research. The documents that include letters, fax, memos, etc written by company scientist, consultants, lawyers,  top executives, other employees and outside organizations amounted to over 35 million pages.